Petite maman d’Halim

J’avais lu une critique de ce livre dans une revue littéraire, j’ai longtemps hésité avant de l’acheter et de la lire à cause du sujet.

Lorsque Brenda vient au monde, sa mère, Stéphanie, a 15 ans, et son père s’est déjà éclipsé. Négligée, Brenda grandit pourtant vite et apprend à se débrouiller seule. Malgré les brimades et les punitions injustes dont elle est victime, elle souhaite voir sa mère heureuse et s’occupe d’elle du mieux qu’elle le peut, à tel point que les rôles s’en trouvent inversés, Brenda devenant la « petite maman » de sa mère.

Une lecture très difficile et un avis qui l’est tout autant, je ne peux pas vous le donner sans réserve de peur de trop partager, je ne le ferai donc pas. Halim traite ici du sujet de la maltraitance sur les enfants mais aussi sur les femmes, maltraitance physique et psychologique. C’est dur et le voir en image et finalement peut-être le pire. Toutefois c’est beau et ce n’est pas parce que le sujet est difficile et pénible qu’il doit être écarté. C’est aussi une Bd sur la construction et la reconstruction cet angle final est un soulagement après avoir partagé cet enfer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *