Les Miscellanées de Papier

Chroniques livresques, découvertes et actualités littéraires

Yua no hanashi, Yoeko Suko

Yua no hanashi, Yoeko Suko

Les préludes de la lecture : Livre reçu dans le cadre de ma participation au comité de lecture de la maison d’édition le salon du manuscrit. Je les remercie vivement de m’avoir contacté pour faire partie de ce beau projet. Pour l’ouvrage Rondeur et décadence c’est pas –> ici.

Résumé : Le jour est venu, Yua le sait, sa vie va changer. Cette demoiselle pas si ordinaire, se trouve projetée dans un monde parallèle issu de la fantaisy. Elle y découvre une prophétie qui implique de sauver un peuple, de se marier et de mourir. Elle n’est autre que l’Elue de Fanelia. La jeune femme, aidée de ses acolytes va à la rencontre de son destin, du destin de tout un peuple, dans ce monde magique où les mortels sont guidés par les esprits, ou devrait-on dire dirigés ?

Le mot de la fin : un ouvrage riche en action qui entraîne le lecteur dans un univers lointain. Mais, malheureusement il ne l’amène pas hors des sentiers battus. Yua est une élue, on la pare de jolies robes, elle se marie avec un prince, on la croit faible, mais elle est vaillante et intrépide, elle possède des pouvoirs insoupçonnés, chante et subjugue un jeune homme par sa voix, ils se font poursuivre par des Hommesrocs etc… Un vrai mélange des films de romantique fantaisy de Lamberto Bava, de Matrix et du Seigneur des Anneaux. L’écriture est plutôt bonne avec un style très dynamique. Le découpage en petit chapitre sert ce livre et permet au lecteur de s’arrêter et de reprendre rapidement. Il serait intéressant de savoir, ou d’affiner le public auquel est destiné cet ouvrage. Le côté très naïf et les passages « romankitches » peuvent lasser et désintéresser certains adultes, mais je le trouve particulièrement adapté pour un public de jeunes adolescentes.

Extrait : « « Quelque chose va m’arriver, là, maintenant ! » Sans comprendre sa soudaine lucidité, elle se mit à penser à toute allure. N’écoutant plus que son esprit, oubliant le monde autour d’elle, elle stoppa ses pas au milieu de l’allée longeant la bibliothèque :

« Qu’est-ce qui t’arrive ? Ça va ? demandèrent ses amis inquiets.

Et c’est là seulement que la jeune femme comprit.».

Pour trouver ce livre, c’est par–>ici

1 Comment

  1. Merci pour cette lecture et ces commentaires !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*