Un vent de cendres, Sandrine Collette

Les préludes de la lecture : Trouvé sur les tables de présentation d’une librairie.

Résumé : C’est dans le domaine d’Octave et d’Andréa, que Camille, son frère Malo et des amis décident de faire les vendanges. La ressemblance de la jeune fille avec un amour passé, ravive le douloureux passé commun des deux propriétaires. Les âmes d’Octave et Andréa seraient-elles liées dans la vie et dans la mort, la leur, celle de Laure, et celle de leurs victimes ?

Le mot de la fin : Une écriture avec des passages inutilement sanglants, vulgaires et sexuels, à mon goût. L’intrigue cependant est plutôt bien tournée, la résolution est intrigante et intéressante bien que totalement emprunté à un célèbre film. Cet ouvrage est une sorte d’Hitchcock viticole.

Extrait : «Au fond du coma, d’Andreas il ne reste rien, qu’une immense caverne sans lumière qui pourrait tout aussi bien être l’intérieur de son corps. Un magma rouge et noir barré d’os brisés, qui s’élève et s’affaisse grâce aux machines, rythmé par un sifflement glaçant. Il n’y a rien à dire de cet espace qui vit encore, replié sur lui-même comme pour endormir la douleur. Une bribe d’existence. Une étincelle éteinte dans une solitude absolue. Qui s’acharne.»

Pour trouver ce livre, allez chez votre libraire indépendant. Pour savoir s’il le possède c’est par ici http://www.placedeslibraires.fr/