Un monde un peu meilleur de Lewis Trondheim

J’ai offert cette BD à mon mari qui est un grand fan de Lewis Trondheim.

Lapinot revient ! Lapinot revient à la vie ! Lapinot revient à l’Asso ! Ses formidables aventures se sont poursuivies dans tous les registres, tous les univers et toutes les époques, entouré de son inséparable bande de copains. Puis, le drame. Lapinot, personnage de bande dessinée mortel, s’est trouvé emporté par un accident de la route au grand désespoir de ses lecteurs. On retrouve Lapinot tranquillement installé sur un banc en compagnie de Richard et la question de sa mort est évincée à la rigolade en deux coups de cuillère à pot. Lewis Trondheim ne s’étendra pas sur le retour à la vie de son personnage fétiche, Lapinot porte comme seul stigmate de sa mort passée – à laquelle finalement on ne peut plus croire – un t-shirt noir orné d’une tête de mort. Comme souvent pour Lapinot, c’est le hasard d’une rencontre anodine qui est le point de départ d’une grande aventure et les tracasseries du quotidien finissent par l’embarquer dans des intrigues aussi drôles que rocambolesques. Cette fois l’exubérance de Richard l’amène à faire la rencontre de Gaspard, un étrange personnage qui a le don de voir l’aura des autres et de percevoir leurs émanations psychiques : il est tout de suite frappé par la gentillesse de Lapinot et il sollicite son aide… Dans cette nouvelle aventure qui nous promet Un monde un peu meilleur, on suit Lewis Trondheim les yeux fermés et c’est bien là tout le plaisir du lecteur que de toujours se laisser prendre aux facéties de cet auteur malicieux qui s’amuse à vous regarder lire autant qu’il s’amuse lui-même à raconter.

Après « auprès de moi toujours » je souhaitais un peu de légèreté alors j’ai craqué pour cette dernière aventure de Lapinot. Nous pensions de plus retrouver notre cher protagoniste mais grâce à un univers parallèle contemporain (qu’il est malin cet auteur!) ces longues années d’attente ont été méritées!
Dans ce nouvel opus, Lapinot toujours accompagné de son fidèle et inconscient ami tente d’intervenir pour un constat à l’amiable qui ne les concerne pas et rencontre un mystérieux personnage qui peut voir les auras des gens. Toujours avec beaucoup d’humour et de délicatesse Lewis dénonce la société d’aujourd’hui, de l’individualisme, aux industries pharmaceutiques en passant par l’accusation des médias et leurs besoins de vivre à travers la terreur. L’auteur pointe de son crayon et dénonce mais il ne donne pas la vérité et ne moralise pas et c’est là que pour moi il est pertinent et inspirant. Si ce n’était pas suffisamment évident je le précise quand même : j’adore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.