Taxi de Khaled Al Khamissi

Ce livre m’avait été offert par ma belle-mère. Personne si chère à mon cœur et qui me manque. Le fait d’écrire cette chronique à une résonance particulière et je ne pourrais pas en écrire une négative, ma subjectivité et donc totale ici.

 

L’auteur, rapporte dans cet ouvrage, cinquantes huit histoires vécues dans les taxis, ces hommes du quotidien qui transportent une hétérogénéité de personnages marquants leur société.

 

J’ai lu cet ouvrage pendant le printemps arabe. Cet événement historique m’avait secouée et animée de beaucoup d’espoirs et c’est pour cela qu’il m’a été offert. L’auteur écrit avec beaucoup de précision le style est fluide et pénétrant, on se croirait avec lui, un protagoniste et un lecteur. Un beau tour de maître. Beaucoup de découvertes sociétales et culturelles, le tout avec beaucoup d’humour. À lire!

 

“On se demande pourquoi l’économie est foutue ! s’est exclamé le taxi. Ce sont les gens qui la foutent en l’air. Vous y croyez, vous ? En Egypte, les gens paient plus de vingt milliards de livres chaque année en factures de téléphone. Vingt milliards de livres, ça veut dire que si on ne parlait pas pendant deux ou trois ans, l’Egypte serait transformée. Les Egyptiens sont tarés, je vous jure. Ils n’ont pas de quoi manger mais chacun se balade avec son téléphone portable et une cigarette à la bouche.”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *