Rondeur et décadence ; Dronet Lydie

Les préludes de la lecture : Ouvrage reçu dans le cadre de ma participation au comité de lecture de la maison d’édition Salon du manuscrit, (comme pourYua no Hanashi) merci à eux pour ce partage.

Résumé : Quand certains héritent du bleu des yeux ou de la blondeur des cheveux de leurs parents, d’autres moins chanceux, héritent de la morphologie peu gracieuse et du surpoids. Alba vit dans l’insouciance enfantine de son héritage jusqu’à l’arrivée de Mika. Les rondeurs ne suffisent pas alors à amortir le choc du jugement machiavélique et sans concessions des enfants. C’est en devenant adulte et grâce à un métier pour le moins original, d’amitiés et d’activités artistiques hors du commun, que notre cher protagoniste apprend l’acception de soi.

Le mot de la fin : Peu convaincue de prime abord par le sujet, j’ai rapidement été agréablement surprise le style de l’auteur. L’humour est grinçant, le style est vif. Le lecteur est vite saisi par la personnalité, simple, franche et tout en délicatesse d’Alba. Sur la fin, le ton passe de l’humour à la romance et perd ainsi un peu de son essence, mais rien de dramatique, ça reste un bon ouvrage qui se lit bien.

Extrait : «Des yeux bleus, c’est tout de même plus glamour qu’une bouée verrouillée autour de la taille. Alors que mes amies se régalaient des romans de Guillaume Musso ou de Katherine Pancol, je devais vite me résigner à voir figurer sur ma table de chevet, les ouvrages pathétiques des spécialistes de la nutrition. Pouf ! Que racontaient-ils ? Phase d’attaque, réintroduction des aliments, stabilisation ou entendez plutôt par là : vous allez crever de faim, encore du nouveau dans la frustration et sur la 8 route de la reprise de poids. Amen ! Malgré cette réalité, je n’avais d’autre volonté que de disséquer inlassablement le régime sous toutes ses formes. Je devais tout apprendre sur les calories et l’équilibre alimentaire. En mettant à nu mon ennemi, je pensais le vaincre. »

Pour trouver ce livre, c’est par –> ICI