Les préludes de la lecture : Je n’avais jamais lu de Kundera et le titre ainsi que la quatrième de couverture semblaient intéressants.

Résumé : Cet ouvrage est un recueil de huit nouvelles. Les thèmes abordés sont divers mais gravitent autour de l’amour. Que ce soit un couple en quête de jeux sexuels ou des amours retrouvés, mais rattrapés par la vieillesse, au centre de tout il y a l’amour.

Le mot de la fin : Je n’ai pas du tout accroché au style de l’auteur et comme c’est mon premier ouvrage de lui je suis un peu déçue.  Peut-être que la période n’est pas la bonne ou peut être qu’il ne fallait pas commencer par les nouvelles, mais par un roman. Je ne sais pas, mais je suis bien frustrée, je pense me tourner vers un roman quand même pour en avoir le coeur net.

Extrait :  « Bon, je ne bois pas à vous, mais à votre espèce qui allie aux meilleures qualités de l’animal les défauts de l’être humain.

– quand vous parlez de mon espèce,  voulez-vous parler de toutes les femmes ? Demanda-t-elle.

-non, seulement de celles qui vous ressemblent.

– De toute façon, je ne trouve pas très spirituel de comparer une femme à un animal. »

Pour trouver ce livre, allez chez votre libraire indépendant. Pour savoir s’il le possède c’est par ici http://www.placedeslibraires.fr/