Profondeurs, Guillaume Néry

Les préludes de la lecture : C’est un livre que j’ai offert à mon conjoint qui est un plongeur et qui s’intéresse à l’apnée, qui traînait aux toilettes et que du coup j’ai lu !

Résumé : Guillaume Néry raconte sa vie et son évolution dans sa discipline qui est l’apnée en profondeur. Il y parle de ses débuts, de sa vocation, de ses amis, de sa femme, de sa fille, de ses collègues, de ses pensées métaphysiques, de ses de ses de ses…

Le mot de la fin : Un livre qui contient des éléments très intéressants et passionnants, mais qui affiche un narcissisme satisfait qui lasse. Chaque ligne déborde d’égocentrisme et d’autosatisfaction. Je tente de relativiser et me disant qu’il ne l’a pas écrit tout seul, qu’il est maladroit dans ses propos et qu’il s’agit d’une impression très subjective (bien que partagée par les deux autres personnes de ma connaissance qui l’ont lu). En cherchant bien, dans certaines lignes j’ai l’impression qu’il y a bien un être humain doté de sentiments, qui peut faire preuve d’un minimum d’intérêt pour les autres membres de son espèce aussi inférieurs soient-ils…

Extrait : « Le vie d’un homme est l’intervalle entre sa première et sa dernière respiration.

Mes plongées se déroulent entre une dernière et une première inspiration.

Il y a là un chemin inversé, une voie explorée en contre-allée, une rupture avec le bon sens qui veut que respirer soit d’une évidence jamais sondée, d’une banalité nullement remise en cause, jusqu’à la dernière heure qui promènera un miroir au-dessus des lèvres bleuies et déduira de l’absence de buée sur la glace que le dernier souffle est rendu. »

Pour trouver ce livre, allez chez votre libraire indépendant. Pour savoir s'il le possède c'est par ici http://www.placedeslibraires.fr/