L’ombre sur la lune de Agnès Mathieu-Daudé

En prévision de la rentrée littéraire, Babelio, en partenariat avec Gallimard m’ont proposés cet ouvrage en opération privilège. J’ai lu le roman en juillet mais je devais attendre sa sortie le 16 août pour pouvoir en publier ma chronique, c’est pour cela que vous l’avez vu bien avant sur Instagram 🙂

 

Attilio est un sicilien réfugié en Espagne après avoir commis le meurtre de sa femme le jour de son mariage. Ce mafioso est alors embauché par une Chinoise, la Giganta qui teint son chien en panda pour aller voler un tableau de Goya.

Pour sa mission, il rencontre et séduit Blanche, qui travaille pour le musée préparant l’exposition de Goya. Cette jeune femme, un peu particulière pense être le sosie d’un footballeur Madrilène.

 

Ce roman d’à peine deux cents pages se lit très vite. On s’attache très vite aux personnages et on entre dans leurs folies si particulières. Agnès Mathieu-Daudé nous offre avec charme et douceur un conte de brutes, de manipulations, de meurtres et de fougue ou l’amour n’a pas sa place… À moins qu’il ne tienne  le premier rôle…

 

“C’était tellement absurde qu’elle ne pensa pas à avoir peur, elle éclata de rire comme s’ils étaient deux enfants cachés dans un placard tandis qu’il lui faisait signe de se taire. Il lui tenait toujours le bras, et elle essaya de se dégager. Il maintint sa pression, et elle se tourna vers lui. C’était bien un truc d’homme, d’essayer ça dans les toilettes, entre deux poubelles dégueulant d’applicateurs de tampons hygiéniques et de boules froissées d’essuie- mains que certaines tirent au kilomètre, peut-être même une couche- culotte usagées au milieu, si la crasse ne suffisait pas à éteindre les ardeurs. il n’avait rien trouvé de mieux en plein musée du Prado que ces toilettes disproportionnées pour se jeter sur elle? il aurait pu l’embrasser devant n’importe quel tableau et après, il auraient avisé. mais il ne l’embrassait toujours pas, il lui serrait les tendons”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *