L’invention de nos vies de Karine Tull

Les préludes de la lecture : livre que m’a prêté ma patronne.

Résumé : il y a longtemps qu’ils se sont aimés, mais Nina a choisi le plus faible, Samuel. Samir lui devient un brillant avocat installé à New York. Samir ou plutôt Sam… d’un déni d’identité et d’origine à un amour retrouvé et une accusation de terrorisme il n’y a qu’un pas ce pas et c’est celui de l’invention de leur vie.

Le mot de la fin : le premier chapitre ne m’avait pas convaincu. Une fois la présentation des personnages passée j’ai été happée dans le tourbillon de leur vie. De rebondissements en révélations ce livre m’a empêché de dormir, m’a réveillé et ça fait du bien de lire un livre comme ça!  

Extrait :  “ la suite? Un simple exercice de mimétisme. (…) j’avais de l’instinct, un certain sens social. Et je crois que je les faisais rire. pendant cinq ans, j’avais lu toutes les biographies politiques qui avaient été publiées, les grands entretiens, j’inventais, je racontais. (…) Les codes, je les connaissais, je les avais assimilés, seul, en les apprenant ou en observant les autres. J’avais cette faculté-là, de me fondre dans un milieu donné, d’en prendre la couleur. J’arrivais même à le plier à l’identité de mon interlocuteur, j’en adoptais les tics, les systèmes de pensée.”

Pour trouver ce livre, allez chez votre libraire indépendant. Pour savoir s’il le possède c’est par ici http://www.placedeslibraires.fr/