Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé

J’avais déjà lu deux ouvrages de Laurent Gaudé, La porte des enfers et La mort du roi Tsongor qui avaient été les deux des coups de cœur. J’avais Le soleil des Scorta dans ma pile de livres à lire depuis une éternité et un post instagram m’a motivé à le sortir. Je n’avais aucune idée de l’histoire avant de la lire.

L’origine de leur lignée condamne les Scorta à l’opprobre. A Montepuccio, leur village d’Italie du Sud, ils vivent pauvrement, et ne mourront pas riche. Mais ils ont fait vœu de se transmettre de génération en génération, le peu que la vie leur laisserait en héritage. Et en dehors du modeste bureau de tabac familial, créé avec ce qu’ils appellent « l’argent de New York », leur richesse est aussi immatérielle qu’une expérience, un souvenir, une parcelle de sagesse, une étincelle de joie. Ou encore un secret. Comme celui que la vieille Carmela confit au curé de Montepuccio, par crainte que les mots ne viennent très vite à lui manquer.
Roman solaire, profondément humaniste, le livre de Laurent Gaudé met en scène, de 1870 à nos jours, l’existence de cette famille des Pouilles à laquelle chaque génération, chaque individualité, tente d’apporter, au gré de son propre destin, la fierté d’être un Scorta, et la révélation d’un bonheur.

J’ai adoré! c’est encore un gros coup de cœur. Je ne savais rien de l’histoire avant de la lire et j’avoue avoir été happée par ce roman sur l’Italie que j’affectionne tout particulièrement. La narration n’est pas une narration italienne si caractéristique aux auteurs de la péninsule, mais l’histoire et les personnages le sont résolument et la narration porte la patte si belle et poétique de Gaudé. Le personnage de Raphaël m’a particulièrement touché mais toutes les générations sont attachantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.