Le rêve de Zola

Les préludes de la lecture : Livre du club de lecture du mois de mai après une Odyssée américaine.

Résumé : Angélique est orpheline, après avoir vécu chez des personnes qui lui ont fait du mal, elle s’enfuit la nuit de Noel et se fait recueillir par les Hubert. Elle vit alors le rythme et les pratiques très religieuses de sa famille d’adoption, et devient brodeuse. Mais comme toutes les petites orphelines, elle rêve au fond d’un beau et riche prince. Ce rêve est exacerbé par la lecture de la Légende dorée qu’elle lit et relit s’identifiant aux différentes saintes martyres.

Un jour Félicien un beau jeune homme fait son apparition à travers un vitrail et comme dans tous les contes, leur amour bien que pur est impossible.

Le mot de la fin : Une très belle histoire que je me suis surprise a aimé. Zola place la religion et l’amour au centre de ce roman. A l’inverse des autres romans que j’ai pu lire de l’auteur, je suis étonnée de la façon douce avec laquelle il traite son roman, on se situerait presque dans le conte. L’histoire du couple Hubert est pour moi la plus belle critique de la complexité des relations humaines et du poids de la société. Le discours de la femme sur l’importance de l’argent car dans la société l’amour ne suffit pas, m’a fait pensé aux réflexions de Jane Austen, notamment la phrase de Madame Bennet « l’affection est souhaitable, l’argent est indispensable« … Une très belle découverte que j’ai dévorée sur une journée.

Extrait : « Non, ne ris pas, bientôt tu n’auras pas assez de larmes pour pleurer… »

 

« Il n’y a que le devoir et l’obéissance qui fassent du bonheur. On souffre toute sa vie d’une heure de passion et d’orgueil. Si tu veux être heureuse, soumets-toi, renonce, disparais… »

 

« Ses émotions de la matinée, ses luttes contre elle-même, l’avaient anéantie. Elle se coucha immédiatement, elle éclata de nouveau en larmes, la tête enfoncée sous le drap, avec le besoin désespéré de disparaître, de n’être plus. »

Pour trouver ce livre, allez chez votre libraire indépendant. Pour savoir s’il le possède c’est par ici http://www.placedeslibraires.fr/