Le rapport Brodeck de Manu Larcenet d’après le roman de Philippe Claudel T1

Mon mari s’était fait conseiller cette BD par notre libraire. L’enthousiasme de mon mari à la lecture de ce premier tome (oui il l’a offert à pratiquement l’intégralité de sa famille à Noel 🙂 )  et mon affection pour Larcenet m’ont poussé (pas trop difficilement 😉 ) à le lire également.

Manu Larcenet s’attaque pour la première fois à une adaptation, celle du chef-d’oeuvre de Philippe Claudel, Le Rapport de Brodeck. Mais lorsque l’auteur de Blast et du Combat ordinaire s’empare du texte, c’est pour le faire sien et lui donner une nouvelle vie, éclatante, sombre et tragique. Des pages d’une beauté stupéfiante, magnifiant la nature sauvage et la confrontant à la petitesse des hommes ; une plongée dans les abîmes servie par un noir et blanc sublime et violent. Un très grand livre.

Pour moi cette adaptation est une claque! Par ces dessins au fusain et cette ambiance si adéquate Larcenet nous plonge au cœur du rapport Brodeck quand l’humanité frôle les bords du néant à cause de la guerre, à cause des autres, à cause de l’autre, à cause de cette condition humaine qui nous fait ressentir ce dangereux sentiment qu’est la peur. C’est elle, à l’origine de tout, à la fin de tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *