Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley

le-meilleur-des-mondes

Les préludes de la lecture : Ce grand classique faisait partie de ma pile de livre à lire depuis longtemps et en cette période de grandes interrogations sur notre société je me suis dit qu’il serait bien de le lire.

Résumé : cette utopie dystopique présente un monde où tout est réglé et calibré par la société. Une nouvelle ère pour la terre, celle d’après Ford. Le monde d’avant Ford n’existe plus, les humains naissent, en série, dans des incubateurs et les embryons sont conditionnés pour tenir une place spécifique dans la société. Chaque individu appartient à une classe d’Alphas à Epsilon. Seuls quelques états sauvages échappent à cet Etat mondial. On suit les périples de Bernard, Alpha ayant eu de l’alcool dans son sang, Lenina une fascinante Beta et John un sauvage.

Le mot de la fin : Je ne sais pas si cette société décrite par Huxley n’existe pas au moins un peu. Aucun aspect de la société n’est mis de côté, que ce soit, l’amour, la reproduction, la sexualité, le travail tout est détaillé. Ce monde où le but ultime est la consommation me fait peur et résonne avec notre situation. Ma lecture m’a fascinée et fait beaucoup réfléchir.

Extrait :  “– bien entendu.Le bonheur effectif paraît toujours assez sordide en comparaison des larges compensations qu’on trouve à la misère. Et il va de soi que la stabilité, en tant que spectacle, n’arrive pas à la cheville de l’instabilité. Et le fait d’être satisfait n’a rien de charme magique d’une bonne lutte contre le malheur, rien du pittoresque d’un combat contre la tentation, ou d’une défaite fatale sous les coups de la passion ou du doute. le bonheur n’est jamais grandiose»

«« C’est la qu’est le secret du bonheur et de la vertu, aimer ce qu’on est OBLIGÉ de faire. Tel est le but de tout conditionnement faire aimer aux gens là destination sociale à laquelle ils ne peuvent échapper »

Pour trouver ce livre, allez chez votre libraire indépendant. Pour savoir s’il le possède c’est par ici http://www.placedeslibraires.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *