La dynastie des boiteux, Citizen Narcisse de Bessora

J’ai reçu ce livre dans le cadre d’une opération masse critique de Babelio, je remercie la plateforme ainsi que la maison d’édition pour ce partage.

Jane est une jeune adolescente qui tombe sous le charme pourpre et floral du jeune Narcisse. Ce beau breton révolutionnaire part sur les traces de la mort de son père en Louisiane. Jane n’aura de cesse de le suivre dans tous ses départs, investie d’une prophétique mission biblique devant perpétuer une génération de boiteux.

Cette fresque générationnelle et continentale est aussi insolite que drôle.
Ce tome se lit facilement sans avoir lu le premier tome, bien que j’aie un peu lutté sur l’introduction qui ne m’a pas paru fluide, la suite coule facilement.
Le réalisme magique de l’écriture de Bessora est original et drôle. Sa plume est vraiment unique et ne ressemble en rien à ce que j’ai pu déjà lire.
Une saga automnale à lire au coin d’un feu avec des châtaignes.

« Si les parents savaient ce qu’on souffre quand ils disparaissent… peut-être nous épargneraient-ils d’exister. Mais c’est trop tard, n’est-ce pas ? « 

« La tête pleine des images de son enfance, narcisse regarde l’horizon. Un vertige le saisit. Cette blessure initiale, pense-t-il – nous sommes tous deux orphelins, c’est in fil invisible qui nous liera à jamais, comme l’horizon, tiens qui n’a pas de limites. Nous partageons la détresse de n’avoir pas de parents. »

1 commentaire sur “La dynastie des boiteux, Citizen Narcisse de Bessora”

  1. Ping : Merci, madame de Papier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.