L’homme qui voulait être heureux ; Laurent Gounelle

Les préludes de la lecture : On a prêté ce livre à quelqu’un et je l’ai emprunté à celui-ci. Il ne faut jamais laisser un livre que je n’ai pas lu à portée de ma main 🙂 .

Résumé : Le narrateur profite de son voyage à Bali pour aller voir un guérisseur/guide spirituel qui lui a été recommandé. Le diagnostic tombe, il est malheureux. De défis en discussions, le malade et son guide spirituel vont tenter de traiter cette maladie à l'aide du développement personnel.

Le mot de la fin : Un ouvrage gentillet, mais qui imposent peut-être des vérités sans donner aucune source ce qui me dérange. L'expérience était, je pense, assez forte pour ne pas avoir à être romancée et accentuée de la sorte, au point d’en perdre de la crédibilité. Cependant, on sent le besoin profondément altruiste de l'auteur et sa volonté à partager cette expérience qui a bouleversé sa vie, on ne peut que l'en remercier.

Extrait : « – C’est dur…

  • Quand on est convaincu d’une chose, elle devient la réalité, notre réalité. (…)
  • Comment se fait-il que l’on se mette à croire des choses sur soi, qu’elles soient positives ou négatives ?
  • Plusieurs explications sont possibles. Tout d’abord, il y a ce que les autres affirment à notre sujet. Si, pour une raison ou une autre, ces personnes sont crédibles à nos yeux, alors on peut croire ce qu’elles nous disent de nous.
  • Nos parents, par exemple ?
  • Cela commence en général, bien sûr par nos parents, ou les personnes qui nous élèvent. Un petit enfant apprend énormément de ses parents, et, au moins jusqu’à un certain âge, il a tendance à accepter tout ce que ses parents lui disent. Cela se grave en lui. Il l’intègre. »

Pour trouver ce livre, allez chez votre libraire indépendant. Pour savoir s'il le possède c'est par ici http://www.placedeslibraires.fr/