Exposition Yokainoshima, esprits du Japon, musée des Confluences

Il y a quelques jours, je suis allée voir l’exposition Yokainoshima, esprits du Japon au musée des confluences. L’exposition a lieu jusqu’à 25 aout 2019.

J’avoue que j’étais vivement motivée par cette exposition appréciant la culture japonaise et notamment leur culte des esprits que j’avais découvert à travers une box d’atelier créatif de L’atelier imaginaire.

Comme pour l’exposition Hugo Pratt, j’ai trouvé que l’articulation de l’exposition entre différents supports, différents volumes est extrêmement intéressante et permet un immersion rapide et efficace dans l’univers proposé par les créateurs. La moitié de l’exposition repose sur des photographies qui sont toutes plus originales les unes que les autres, mais manque un peu de contexte sur les tenus et les symboles.

Une belle exposition cependant, bien construite qui vaut le détours.

Au Japon, divinités et êtres surnaturels sont omniprésents. Tout au long de l’année, lors des rites masqués, le port de costumes permet de les invoquer pour demander protection, richesse et bonheur. L’exposition trace un lien entre les photographies contemporaines de Charles Fréger, qui donnent à voir un grand nombre de figures masquées rituelles, et les collections japonaises du musée.

Laissez-vous guider dans cette île aux esprits, depuis les fondements des spiritualités japonaises jusqu’aux pratiques actuelles comme le manga, le cosplay ou le jeu vidéo.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre des commémorations franco-japonaises et du programme associé « Japonismes 2018 ». En partenariat avec Les inrockuptibles, Museum TV, Paris Match et Spot.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.