Le discours de Fabrice Caro

Le discours de Fabrice Caro

Là hasard fait bien les choses, j’attaque le discours de Fabrice Caro. Il m’a été prêtée sans que je ne connais rien du synopsis juste après un mariage. Lors du mariage j’étais témoin et où le discours fut un échec total et douloureux. Les premières pages ont donc eu le génie de me décrisper par rapport à cette situation.

Le narrateur est coincé à un repas familial. On lui demande de faire un discours pour le mariage de sa sœur. Lui attend désespérément une réponse à son sms envoyé à sa copine en pause.

Il soulève plusieurs questions aussi existentielles qu’absurdes générées par l’angoisse du repas familial que l’on connaît tous. Par exemple quelle citation afficheriez-vous aux toilettes ?

Sa restitution des crises d’angoisse et de la honte associée m’ont remuée.
L’auteur alterne inlassablement entre son passé sentimental qui l’a mené à attendre désespérément une réponse à son sms.

On a vraiment l’impression d’être dans sa tête tel un petit intrus qui constaterait le manque de stabilité émotionnelle du protagoniste. Humour grinçant et situations burlesques sont au rendez-vous du discours de Fabrice Caro.

Résume de l’auteur: « Tu sais, ça ferait très plaisir à ta sœur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie. » C’est le début d’un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée, attend désespérément une réponse au message qu’il vient d’envoyer à son ex.
Entre le gratin dauphinois et les amorces de discours, toutes plus absurdes les unes que les autres, se dessine un itinéraire sentimental touchant et désabusé, digne des meilleures comédies romantiques.
Un récit savamment construit où le rire le dispute à l’émotion.

Pour avoir un autre avis vous pouvez aller par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.