Belle du seigneur, le film de Glenio Bonder

Je vous avais fait ma critique sur l’ouvrage Belle du seigneur d’Albert Cohen, il y a de cela quelques semaines.

Depuis j’ai vu l’adaptation de Glenio Bonder, et voici ce que j’en pense.

Les acteurs principaux:

– Natalia Vodianova interprète très bien son personnage, naïve, belle et insouciante, même si je trouve qu’au début du livre on lui prête plus d’esprit qu’elle n’a dans le livre, qu’elle se rebelle moins et paraît moins superficielle.

– Jonathan Rhys-Meyer incarne à la perfection Solal.

– Ed Stoppard en Adrien, ne me convainc pas ni physiquement ni dans la personnalité que lui donne le film.  

– Les parents d’Adrien sont fades, et bien moins burlesques et ridicules que dans le livre.

– Les Solal n’apparaissent nulle part, la question juive n’est jamais abordée, sans eux il n’y a pas non plus l’enlèvement d’Ariane ni d’autres scènes clefs.

Les oublies:

Il est impossible de faire une liste d’oublies tellement qu’il y en a ! En plus des oublies, il y a des distorsions. L’ouverture est différente, Solal est caché non pas grimé, il ne dit pas qui il est, il n’y a pas de tension.

La manipulation et les jeux de scènes comme par exemple au début la scène du téléphone avec Adrien où Solal reconnaît être amoureux d’une himalayenne, sont totalement bâclés. Même le temps annoncé par Solal pour la séduire n’est pas respecté! Et je ne vous parle pas la scène de la confession d’Ariane, la manipulation et la folie de Solal qui sont complètement inexistants. Elle confesse spontanément comme ca pouf!

Le rôle de la superficialité et la société des apparences n’apparaissent pas non plus aussi franchement que dans le livre alors que le rôle de ses deux éléments est primordiale pour appréhender l’intrigue.

En conclusion:

L’intérêt du livre et du roman de mœurs est l’analyse de la construction des personnes, de leurs personnalités qui les emmènent ensuite dans ce drame . Ici on ne sait rien, ni les origines d’Ariane, ni celles de sa relation avec Adrien, pas même celles de Solal! Une très pâle adaptation complètement ratée, si ce n’est sur le physique des acteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *