L’île des oubliés, Victoria Hislop

Les préludes de la lecture : la quatrième de couverture m’a attirée.

Résumé : Alexis est une jeune fille à la recherche de ses origines. Sa mère, grecque, refuse de parler de sa jeunesse Crétoise. Pour découvrir les secrets de famille profondément enfouis, Alexis décide de se rendre à Plaka. Elle découvre une île au large, Spinalonga, une ancienne léproserie. Avec l’aide d’une ancienne amie de la famille, elle retisse la toile de la vie de ses ancêtres. Une vie marquée par la lèpre, la trahison et la honte. Mais une vie menée par l’amour, l’affection et la fraternité. Heureusement l’ouvrage ne fait pas trop dans les sentiments et il a le mérite de casser les préjugés contre la maladie.

Le mot de la fin : J’ai découvert la lèpre et la vie dans les léproseries. L’intrigue est bien ficelée, les lignes sont bien écrites, le seul bémol revient au début du livre et aux interrogations d’Alexis sur sa vie de couple qui n’apportent absolument rien, à part émettre quelques réticences au début, mais qui disparaissent très vite.

Extrait : « Te porter malchance ? Je crois que tu as épuisé toutes tes réserves dans ce domaine, Maria. Pour tout te dire, j’ai l’impression que le destin en avait après toi, mais là je suis sûre qu’il est à court de munitions. »

Pour trouver ce livre, allez chez votre libraire indépendant. Pour savoir s’il le possède c’est par ici http://www.placedeslibraires.fr/