Les contes de Charles Perrault

Les préludes de la lecture : J’en avais déjà lu de façon parsemée tout au long de ma vie. Cet ouvrage était ensuite un de mes quatre livres au bac donc je l’ai approfondi autant qu’il est possible de l’approfondir. J’ai ainsi pu en découvrir l’exhaustivité et les illustrations de Gustave Doré.

Résumé : Ces contes merveilleux sont inspirés et retranscrits de la tradition orale. Le recueil contient huit contes en prose à découvrir ou redécouvre, parmi lesquels la belle au bois dormant, le petit chaperon rouge, la barbe bleue, le chat botté, les fées, Cendrillon, Riquet à la houppe, le petit poucet, peau d’âne et Griselidis.

Le mot de la fin : On redécouvre ses classiques Disney en version beaucoup plus sombre et moralisateur. On en apprend aussi des nouveaux bien plus intéressants.  Mon coup de cœur revient à Riquet à la houppe. Et la fin la plus surprenante et méconnue est pour moi celle de la belle au bois dormant. Et petit coup de colère pour Grisélidis mon esprit féministe prend un coup à l’orgueil, même si ce n’est pas le seul…
Une œuvre sur laquelle on pourrait passer des heures et des heures à décortiquer chaque ligne. Si vous êtes curieux des origines, curieux tout court et que vous aimez vous faire des nœuds au cerveau ne passez pas à côté.

Extrait : « MORALITE

Ce que l’on voit dans cet écrit,

Est moins un conte en l’air que la vérité même;

Tout est beau dans ce que l’on aime,

Tout ce qu’on aime a de l’esprit.

AUTRE MORALITE

Dans un objet où la Nature,

Aura mis de beaux traits, et la vive peinture

D’un teint où jamais l’Art ne saurait arriver,

Tous ces dons pourront moins pour rendre un cœur sensible,

Qu’un seul agrément invisible

Que l’Amour y fera trouver.

»

Pour trouver ce livre, allez chez votre libraire indépendant. Pour savoir s’il le possède c’est par ici http://www.placedeslibraires.fr/